Une braise sous la cendre - Sabaa Tahir

by - décembre 04, 2018


~ Résumé ~ 

Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai."
Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

~ Mon avis ~

Vous avez vu je me mets à jour sur tous les romans dont tout le monde parle mais que je lis 106 ans après tout le monde. Et une braise sous la cendre n'y a pas fait exception. En plus de ça, je crois n'avoir lu que des avis positifs et des coups de cœur sur ce premier tome. Et c'est peut être pour ça que chez moi ça ne l'était pas. Alors j'ai bien aimé mais c'est loin d'être un coup de cœur. Il m'a manqué un je ne sais quoi.


Une braise sous la cendre est une fantasy dystopique qui  sort un peu de ma zone de confort. Ici points de créatures qu'on peut voir partout mais plutôt des humains améliorés et sur entraînés. L'auteur crée un univers et une façon de gouverner assez unique. Et c'est ce que j'ai bien aimé. Nous sommes dans un monde qui a complètement été envahi par une dictature. Les anciens habitants se retrouvent sans rien et sans liberté quant aux conquérants, ils dirigent le monde. Le moindre intérêt culturel est puni par la prison ou la mort dans certains cas.

Dans ce tome, nous avons la vision de deux personnages. Premièrement, nous avons la jeune Laia qui a perdu toute sa famille. Le dernier survivant est son frère qui est emprisonné pour trahison. Afin d'essayer de le sauver, elle va se retrouver au milieu de la résistance qui lui donne une mission assez dangereuse. En effet, elle doit se faire passer pour l'esclave de la Commandante. Celle ci est réputée pour maltraiter ses esclaves qui se suicident très rapidement. Elle doit récupérer des informations pour la Résistance. De l'autre côté, nous avons Elias qui est un soldat en apprentissage et également le fils de la Commandante. Alors qu'il a décidé de fuir après la cérémonie de remise de diplôme, de nouveaux éléments vont le faire rester : un nouveau dirigeant doit être sacré à la suite d’Épreuves. 

Malgré quelques points qui m'ont un peu blasés vis à vis du comportement des personnages, on ne peut qu'adorer le duo Laia/Elias. On veut savoir comment ils évoluent de leur coté et ensemble aussi. J'ai trouvé la jeune fille assez naïve et le jeune homme parle beaucoup mais agit peu. Et je pense que c'est ce manque d'actions qui m'a un peu ennuyé. Mais on sent qu'ensemble, ils sont capable de beaucoup de choses. Un autre point qui m'a déplu, c'est le triangle amoureux. Je ne suis pas fan de ce concept qu'on voit beaucoup. Même si ça met un peu de suspense, on sait très bien comment ça se finit. 

J'ai trouvé les personnages secondaires très intéressants. Ils amènent chacun une histoire et un bout de réflexion qui va faire avancer nos deux personnages. L'atmosphère de ce roman est très sombre. Celui ci pourrait se passer uniquement de nuit que ça ne m'étonnerait pas du tout. J'ai d'ailleurs rarement vu une fiction aussi dark. On imagine un monde très sableux et sale. Pour ce qui est de la dynamique, elle est assez inégale. Nous avons des moments très lents de réflexions, de plans mais également des scènes très vives avec de l'action, du combat, du suspense. J'ai adoré suivre les Épreuves pour devenir le nouveau souverain. Cela rajoute du piquant à l'histoire et on a envie de voir un happy end. 

J'ai passé un bon moment avec cette lecture mais ce n'était pas assez pour un coup de coeur. Je sais néanmoins que je lirais les prochains tomes mais je ne vais pas les enchaîner de peur de vraiment finir par ne pas aimé cette saga. Je trouve dommage que les grands formats n'aient pas tous le même type de couverture. Donc je pense pour une fois, que je me ferais la collection en poche. 

Parution : 15 octobre 2015
Editions : PKJ
Nombre de pages : 523
Prix : 19 €

Avez vous lu une braise sous la cendre ?
La bise !

You May Also Like

2 commentaires

  1. Je testerais bien cette saga à l'occasion, mais je pense me la procurer en poche également.malgré un engouement général, je ne suis pas plus tentée que ça, mais reste curieuse :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me diras ce que tu en penses. Oui la couverture est mieux en poche je trouve :)

      Supprimer

↓ FOLLOW ME ON INSTAGRAM ↓